La Pâque


L'origine de la fête de Pâque

Pour certains la Pâque c'est un jour de congé en plus, pour d'autres c'est synonyme de bonbon au chocolat, mais au juste qu'est-ce que la Pâque? Dans cette émission, nous allons remonter au 15e siècle avant Jésus-Christ, et se rappeler de la naissance d'un peuple, avec qui Dieu a fait une alliance éternelle. C'est aussi là où se trouve l'origine de la Pâque chrétienne célébrée aujourd'hui dans des pays occidentaux.


Bonjour à tous ! Avez – vous passé une bonne vacance de Pâques ?
Pour tout français la Pâque est synonyme d'un jour de congé en plus, mais au juste qu'est-ce que la Pâque ?
En chinois, on traduit la Pâque comme la fête de la résurrection. En fait, le mot « pâque » vient de l’hébreu « pessah », qui est une des plus importantes fêtes chez les juifs.
Les pays christianisés ne fêtaient la Pâque qu’à partir du 4e siècle après Jésus Christ. Ici il y a une longue histoire à vous raconter.


Jacob, l’ancêtre du peuple d’Israël, a 12 fils, qui vont former plus tard 12 tributs d’Israël.
Parmi ces fils, Jacob préfère Joseph, parce qu’il est le fils de sa vieillesse, et qu’il est donné par la femme préférée de Jacob Rachel.
Dieu a donné un don d’interpréter des rêves à Joseph. A cause de tout cela, les frères de Joseph sont jaloux de lui. Ils le vendent comme esclave en Egypte, et dit à leur père que Joseph a été mangé par une bête.
Quelques ans plus tard, Pharaon est agité par des rêves blizzards. Aucun magicien d’Egypte ne peut l’interpréter.
Avec la sagesse de Dieu, Joseph a donné exactement la signification des rêves : il y aura sept années d’abondance dans tout le pays d’Egypte; sept années de famine viendront après elles.
Pharaon l’ élève de l’esclave au gouverneur de l’Egypte, et lui donne le commandement de tout le pays, parce qu’il a en lui l’esprit de Dieu.
Joseph est devenu sauf Pharaon l’homme le plus élevé d’Egypte. Il a pardonné ses frères, et reçu toute la famille d’Israël à habiter en Egypte.


Dieu bénit Israël, et ils sont devenus très puissants, et plus nombreux que les égyptiens. Le nouveau pharaon les en veut et les craint, il les accable de travaux pénibles. Ainsi, le peuple d’Israël est devenu l’esclave en Egypte, pendant 400 ans.
Le peuple d’Israël crie à Dieu dans les souffrances , et Dieu envoie Moise à les faire sortir d’Egypte, et à devenir un peuple libre.
Le pharaon ne veut pas lâcher prise , bien sur. Dieu fait 9 prodiges à travers Moise, pour avertir pharaon à se détourner et à laisser aller le peuple de Dieu. Mais pharaon n’a non seulement pas la crainte pour l’Eternel, mais il endurcit son cœur et persécute encore plus le peuple d’Israël.
Dieu envoie donc Moise à avertir pharaon pour la dernière fois : « vers le milieu de la nuit, Dieu passera au travers de l’Egypte ; et tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Egypte, depuis le premier-né de pharaon jusqu’au premier-né de la servante, et jusqu’à tous les premiers-nés des animaux.
Mais parmi tous les enfants d’Israël, depuis les hommes jusqu’aux animaux, personne ne sera frappé. » Mais pharaon ne laisse point aller les enfants d’Israël hors de son pays.


Dieu ordonne le peuple d’Israël : prenez un agneau pour chaque famille, et immolez la pâque. Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin,et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin.
Quand l’Eternel passera pour frapper l’Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel passera par-dessus la porte, et sauvera toute la famille d’Israël.
C’est cela l’origine de la pâque. Dieu passe par-dessus la porte du peuple d’Israël, et les délivre du pouvoir de la mort.


Le sang de l’agneau est un signe aux yeux de Dieu , il marque la différence entre le peuple de Dieu et le peuple qui ne l’appartient pas. Cet agneau est le sacrifice en l’honneur de l’Eternel, son don de vie sauve des autres de la mort.
Dans la nuit même, il y a de grands cris en Egypte. Pharaon appelle Moise et lui dit : « toi et les enfants d’Israël, sortez du milieu de mon peuple ! »
Ainsi , Dieu a gardé le peuple d’Israël à sortir de la mort et de l’esclavage. Depuis ils célèbrent la pâque en l’honneur de l’Eternel, pour se souvenir de la sortie d’Egypte et la délivrance de Dieu.


Le peuple d’Israël célèbre la fête de pâque depuis des milliers d’années, jusqu’aujourd’hui.
Il arrive qu’ils s’éloignent, ou se détournent de Dieu, mais des calamités du peuple les ramènent auprès de Dieu, et les font tenir devant Dieu avec humilité, et se remémorer comment Dieu les a délivré des souffrances en Egypte avec puissance.
En 1948, 2500 ans après la perte de leur royaume, les israéliens ont miraculeusement rétabli leur pays. Dispersés parmi toutes les nations , ils avaient pourtant gardé leur religion et culture,
Un peuple est ressuscité de la mort.
On peut dire que la pâque établie par Dieu y joue un rôle très important. Parce que c’est au cour de cette fête familiale que les adultes racontent à leurs enfants comment Dieu les a amené à sortir d’Egypte, ce qui a marqué la naissance et l’accession à l'indépendance du peuple d’Israël.


Le dernier repas que Jésus a pris avec ses disciples était le repas de la pâque.
Il prend du pain, le rompt et le donne aux disciples, en disant : « Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. »
Il prend de même le vin, après le souper, et le leur donne, en disant : « cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous. » Les disciples ne comprennent pas ce qu’il a dit.
Plus tard, il est crucifié à la croix, les clous ont troué son corps ; un soldat perce son coté avec une lance, et aussitôt il sort du sang.
Les disciples ne comprennent pas, pourquoi le Messie qu’ils espéraient pendant des milliers d’années et qui délivrerait l’Israël est enfin crucifié à la croix.
Seulement après la résurrection du Seigneur Jésus qui leur explique lui-même , ils ont compris que l’agneau immolé à la pâque annonce la vie de Jésus.
Ce monde , comme Egypte, nous fait travailler dur, nous sommes épuisés tous les jours.
Quand nous voulons s’affranchir de son esclavage , rechercher la liberté et le repos de l’âme,
le roi de ce monde ne va absolument pas laisser aller, il va nous empêcher par tous les moyens, comme le pharaon égyptien.
Mais Dieu a préparé pour nous un plan de salut(délivrance), et l’agneau de sacrifice , qui est Seigneur Jésus. Tous ceux qui veulent se mettre à l’abri de son sang peuvent être sauvés des ténèbres et de la mort.
C’est une mort de l’esprit, plus terrible que la mort corporelle, elle est la séparation éternelle avec Dieu. Elle est le résultat du péché, l’aboutissement que chacun de nous est digne d’avoir.
Mais Dieu, dans son amour et sa grâce parfait , veut nous racheter du péché avec ce moyen.
Quand le pouvoir de la mort frappe le monde, ceux dont les péchés sont lavés par le sang de Jésus peuvent être sauvés.
Le sang de Jésus est un sceau qui sépare les hommes appartenant à Dieu du monde, comme le sang de l’agneau sépare le peuple d’Israël des égyptiens.
Jésus est cet agneau sacrifié, qui rachète la vie du monde avec sa mort. Mais la différence entre Jésus et l’agneau de la pâque , c’est qu’il est ressuscité ; la mort ne peut pas le retenir.
Aujourd’hui, quand les chrétiens célèbrent la pâque, ils remémorent non seulement la mort et le sacrifice de Jésus, mais encore plus sa résurrection. C’est pour cela que l’on traduit en chinois la pâque comme la fête de résurrection.


Longtemps après ma conversion, je ne comprenais pas pourquoi la mort et le sang de Jésus peut effacer mes péchés ?
Après j’ai entendu une histoire, et soudain j’ai compris l’amour de Dieu.
Dans un village européen, un jeune homme a fait tous les crimes imaginables, y compris les meurtres. Après qu’il est arrêté, le chef du village rend une sentence qu’un certain jour, il sera pendu lorsque le cloche du midi de l’église est sonné.
Ce jour-là, tous les villageois se rassemblent pour attendre l’exécution. Le sonneur tire la corde de toutes ses forces mais n’arrive pas à faire sonner. Deux autres hommes viennent tirer ensemble, toujours pas de son.
Puis, quatre jeunes hommes très forts et robustes sont appelés à venir. Ils tirent avec force, et le cloche est enfin sonné, mais juste après on entend quelques choses lourde tomber du clocher.
Tout le monde est allé voir : c’est la mère du jeune homme, morte par terre. Comme elle savait que lors de la sonnerie du cloche, ce serait l’heure de la mort de son fils. De l’instinct de mère à protéger son enfant, elle enveloppe le cloche avec son propre corps pour empêcher la pendaison de son fils.
Tous les villageois sont profondément bouleversés. Le chef du village vient auprès du jeune homme qui sanglote, et dit : « tu es digne de la mort, mais ta mère est mort pour toi. Va, et ne pèche plus ! »


Dieu fait de même avec nous. Notre âme devant ce Dieu saint et juste est extrêmement sale, nous ne sommes pas si différents que ceux qui commettent tous les crimes.
Mais Jésus nous aime avec son amour inconditionnel ; il est mort pour nous, non parce que nous sommes bons et aimables, mais parce qu’il nous aime.
Même juste avant sa mort, il pria pour les pécheurs : « père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. »
Donc au moment du jugement Dieu dit : « vous devrez avoir la mort éternelle à cause de vos péchés, mais mon fils Jésus qui est innocent, qui n’a rien fait de mal, veut s’abandonner sa vie pour vous à cause de son amour. Même juste avant sa mort, il intercède pour vous. Je vous pardonne à cause de la mort de Jésus , car son sang a effacé vos péché. »
L’amour du Seigneur est tellement grand que je ne peux pas comprendre avec intelligence humaine. Le Seigneur Jésus s’est offert comme sacrifice, pour que je puisse être sauvé de la mort éternelle.
Comme les juifs doivent entrer dans la porte touchée par le sang de l’agneau pour être protéger, de même, tout ce que je peut faire, c’est d’accepter son amour et son sacrifice, et de mettre ma vie à l’abri de son sang.