L'histoire de Noël


Il y a environ 2000 ans

Il y a environ 2000 ans, dans un petit village d'Israël, se déroula une histoire extraordinaire...




Bonsoir
Pour cette nouvelle émission de Yesuaini, nous sommes très heureux de pouvoir vous souhaiter de très bonne vacance de Noël et de très bonnes fêtes.
Certains d entre nous va peut-être retourner en Chine revoir la famille; d autre au contraire seront seuls. Durant cette émission nous verrons qu est ce que Noël.

C'est la fête de la venue, sur notre terre, du Fils de Dieu.
Il est venu pour nous annoncer une très bonne nouvelle, pour nous dire et nous montrer que Dieu nous aime.

Aux premiers siècles de notre ère, la fête importante reconnue par l’Eglise était la fête de la Résurrection, célébrée à Pâques.
Les premières célébrations de la naissance de Jésus, Natale Christi, apparurent au IVe siècle.

--------
L histoire de Noël

Il y a environ 2000 ans, dans un pays brûlé par le soleil, situé entre le Jourdain et la Méditerranée, s'est passée une histoire si extraordinaire que, de nos jours, cette terre s'appelle la "Terre sainte".
En ce temps-là, la plupart des gens vivaient dans de petites villes et des villages comme Nazareth, Bethléem et Jaffa.
Ils étaient bergers, paysans et artisans, travaillaient fort et se reposaient le jour du sabbat, où ils rendaient grâce au Seigneur.
Les habitants de la Terre sainte étaient des Juifs en bonne partie. Mais le gouvernement était aux mains des Romains. Ceux-ci traitaient durement les Juifs, leur faisaient payer des impôts et leur refusaient la liberté religieuse.
En ces temps difficiles, le peuple juif s'est rappelé que les prophètes avaient annoncé que, un jour, Dieu leur enverrait un Sauveur qui les libérerait de leurs oppresseurs.

__________________________________________
A Nazareth, vivait une jeune femme du nom de Marie. Enfant, elle s'était rendue avec sa mère au temple de Jérusalem, où elle avait appris à prier et à mener une sainte vie.
Lorsqu'elle eut l'âge de se marier, elle s'est fiancée avec un charpentier du nom de Joseph, qui l'aimait pour sa nature douce et généreuse et pour la sagesse qui habitait son cœur.

Un jour, l'ange Gabriel est apparu à Marie et lui a apporté une nouvelle merveilleuse.
Même si son visage était rempli de gentillesse et de bonté, Marie s'est mise à trembler en le voyant.
- Ne crains rien, Marie, dit-il. Dieu est content de toi. Il t'a choisie pour être celle qui porte son fils. Tu l'appelleras Jésus et il éclairera le monde de sa bonté. Dieu lui donnera le trône de David, et son règne sera éternel.

Peu de temps après la visite de l'ange Gabriel à Marie, un autre ange est apparu en rêve à Joseph. Il lui dit :
- Joseph, je suis venu pour t'annoncer un grand miracle, Marie mettra bientôt au monde le fils de Dieu. Dieu a bien vu que tu es un homme sage et courageux. Il t'a choisi comme gardien de Son fils.

Peu de temps après leur mariage, Marie et Joseph se trouvaient à la foire de Nazareth. Soudain, un char conduit par un soldat romain est arrivé et a parcouru les rues avec grand bruit. Le conducteur dit aux villageois.
- J'apporte un message de votre empereur, César Auguste désire connaître le nombre d'habitants qu'il y a dans son empire.
Vous devez donc tous retourner dans la ville où vous êtes nés afin d'être recensés et d'être inscrits sur les registres des impôts.
A partir d'aujourd'hui, vous paierez tous des impôts à César Auguste. Vous devez le faire par décret de l'empereur.

Pour Marie et Joseph, c'était une nouvelle troublante, car Joseph était de la famille du roi
David, le grand roi d'Israël. Ils devaient faire un long chemin, et se rendre a Bethléem, la ville de David, bien que Marie attendait un enfant.
Joseph a préparé de la nourriture et des vêtements, et amené leur âne devant la porte. Il a aidé Marie à s'asseoir sur le dos de l'âne. Puis ils sont partis..

_____________________________________________
Très loin de là, dans des contrées lointaines, vivaient trois Rois mages, qui s'appelaient Melchior, Gaspard et Balthazar.
Ils avaient aperçu, chacun de son côté, une nouvelle étoile qui brillait dans le ciel.
Les trois Rois s'appelaient des "mages" parce qu'ils étaient de grands savants qui étudiaient les lois de l'univers.
Ils ont consulté leurs livres: cette étoile nouvelle dans le ciel annonçait la venue au monde
d'un grand roi.
Les Rois mages ont pris avec eux de l'or, de l'encens et de la myrrhe pour offrir en cadeau.
Chacun s'est mis en chemin et a suivi le merveilleuse étoile nouvelle, car ils savaient qu'elle
les conduirait auprès du roi nouveau-né.
Après un long voyage qui a duré des jours et des nuits, les trois Rois mages se sont rencontrés dans le désert.
Quand ils se sont rendu compte qu'ils suivaient tous la même étoile, ils ont décidé de faire route ensemble.

Les trois Rois mages ont suivi l'étoile à travers le désert. Ils pouvaient la voir facilement, car elle était beaucoup plus lumineuse que toutes les autres.
Mais quand ils ont approché de Jérusalem, de gros nuages gris ont recouvert le ciel et ont caché toutes les étoiles.
Balthazar a dit - Nous ne pouvons plus poursuivre notre chemin. Allons demander notre route aux gens de Jérusalem. Il y a sûrement quelqu'un dans cette ville qui a entendu parler de ce nouveau roi.

Le lendemain matin, dans les rues animées de Jérusalem, les Rois mages ont interrogé les passants pour savoir où se trouvait cet enfant.
- Un nouveau roi est-il né ici ? ont-ils demandé.
- Un nouveau roi ? a dit un passant. Ce serait plutôt une bonne nouvelle !
- Pas de nouveau roi, a dit un autre passant en soupirant. Toujours le même Hérode, qui est cruel et qui ne sait que profiter de notre misère.

Soudain, une grosse voix a retenti.
- Quel traître ose ainsi insulter le grand roi Hérode ? a dit un homme très bien vêtu, qui était le grand prêtre d'Hérode.

Et le silence s'est fait dans la foule effrayée.
- Il ne peut y avoir qu'un seul roi à Jérusalem, a dit le fidèle serviteur d'Hérode.
Alors, les Rois mages lui ont parlé de l'étoile qui annonçait qu'un grand roi allait naître bientôt.
Le grand prêtre s'est vite rendu au palais pour raconter à Hérode que les trois Rois mages répandaient une rumeur parmi ses sujets.
- Ils ont de beaux chameaux et de magnifiques vêtements, lui a dit le prêtre, et ils parlent d'un roi nouveau-né qui deviendra le roi des juifs.
- Comment est-ce possible ? a dit Hérode avec colère. Je suis l'unique roi.
- Les trois Rois mages parlent d'une vieille prophétie, a répondu le grand prêtre.
- Quelle prophétie ? a demandé Hérode. Je ne crois pas aux prophéties.
Le prêtre a répondu :
- un prophète a écrit : « et toi, Bethléem, village de Judée, tu n’es certes pas le plus insignifiant des chefs-lieux de Juda , car c’est de toi que sortira le chef qui ,comme un berger, conduira Israël mon peuple. » c’est ce roi-là qui est le messie, le Christ que les juifs attendent.
Quand Hérode a appris cela , il en était profondément troublé.

Peu de temps après, Melchior, Gaspard et Balthazar se trouvaient devant le roi Hérode. Celui ci a dit:- Allez à Bethléem et faites rechercher ce roi nouveau-né pour que, moi aussi, je puisse l'adorer.
Quand les nuages se sont dissipés, les trois Rois mages ont repris leur route vers Bethléem, en suivant l'étoile. Bien sûr, ils ne savaient pas qu'Hérode voulait faire disparaître l'enfant dès qu'on l'aurait trouvé !

________________________________________________________
Depuis Nazareth, Joseph et Marie ont presque parcouru la moitié de la distance d’Israël. Fatigués et assoiffés, en pensant que la grossesse est venue à son terme, ils priaient encore plus ardemment pour qu'ils puissent arriver à Bethléem avant la naissance de l'enfant.
Marie et Joseph se sont arrêtés au sommet d'une colline pour se reposer.
Joseph a parcouru des yeux le paysage devant eux.
- Regarde ! s'est-il exclamé.
Marie s'est levée pour regarder. Il y avait une ville juste derrière la colline.
- Bethléem ! dit Marie.
Une fois de plus, Dieu avait répondu à leurs prières.
Du plus vite qu'il a pu, Joseph a conduit Marie à l'auberge la plus proche. Mais toutes les chambres étaient occupées par des voyageurs.
Ils se sont donc rendus à la prochaine auberge, puis encore à une autre.
Mais il ne restait plus une seule chambre de libre.
Il y avait tant de gens qui étaient revenus à Bethléem pour le recensement que la ville débordait de visiteurs.
Marie et Joseph devaient absolument trouver un endroit où coucher.

Joseph a encore essayé d'obtenir une chambre dans une auberge.
- Je suis désolé. C'est complet, a dit l'aubergiste.
- Je vous en prie, a dit Joseph. Ma femme va accoucher et elle est fatiguée. N'y aurait-il pas un autre endroit où nous pourrions coucher ?
L'aubergiste a eu pitié d'eux et les a conduits dans son étable.
- Ici, au moins, vous aurez un toit pour vous abriter, a-t-il dit.
L'étable leur convenait tout à fait.
Joseph a trouvé une lampe qui leur a permis de s'éclairer. L'âne a trouvé du bon foin tout frais à manger. Et Marie a trouvé une mangeoire vide.
Elle s'affairait à nettoyer la mangeoire, à la remplir de paille et à recouvrir le tout d'un linge doux.
- Regarde, Joseph, a-t-elle dit. Voici un berceau pour notre enfant.

___________________________________________________________________

Dans les collines des environs de la ville, des bergers gardaient leurs brebis. Quand ils ont vu a lumière divine percer les nuages, ils se sont agenouillés. Ils se sont couverts les yeux pour ne pas être aveuglés.
Lorsqu'ils ont levé les yeux au ciel, la lumière du Seigneur resplendissait autour d'eux, et le ciel était rempli d'anges qui chantaient.
Une voix se faisait entendre par-dessus toutes les autres.
- Ne craignez rien, car je vous apporte une bonne nouvelle. Parmi vous est né aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
Vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une mangeoire.
Soudain, les douces voix de tous les anges se sont fait entendre.
- Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, chantaient-ils, et paix sur le Terre aux hommes de bonne volonté. Et le cœur de tous les gens s'est rempli de joie.

Lorsque les anges s'en sont retournés dans les cieux, les bergers se sont dirigés vers Bethléem où était né le fils de Dieu.
La lumière de l'étoile les guidait vers l'étable. Là, ils ont trouvé Marie et Joseph, penchés sur la mangeoire où était couché l'enfant Jésus, tout comme l'ange du Seigneur l'avait dit.
- C'est le fils béni de Dieu ! chuchotaient-ils les uns les autres.
Le bêlement des moutons et le meuglement des bœufs se mêlaient aux cris du nouveau-né. Et les gens ont pu voir que cette modeste étable était plus somptueuse que tous les palais de le terre.

Les Rois mages, qui étaient vêtus de soie et couronnés d'or, sont entrés dans l'étable.
Quand ils ont vu l'enfant Jésus avec Marie, ils se sont agenouillés et l'ont adoré.
Les Rois mages ont apportés leurs présents d'or, d'encens et de myrrhe, et les ont déposés devant le petit enfant.

Les gens savaient que la vieille prophétie s'était enfin réalisée. Un Sauveur leur avait bien été envoyé.
- Ce jour est béni du Seigneur, a dit Gaspard.
- C'est lui qui apportera la force à son peuple, a dit Melchior.
- Ce jour sera éternel, a dit Balthazar.

A partir de ce moment, les gens qui étaient venus voir l'enfant Jésus sont devenus les messagers du Seigneur. Ils ont raconté à tout le monde tout ce qu'ils avaient vu et entendu.
Avec le temps, le message s'est répandu par toute la terre, et à tous les enfants.

Et voilà pourquoi nous fêtons la nuit de Noël, où un enfant béni de Dieu est né par une nuit étoilée, dans une modeste étable de Bethléem.